Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Avis Doggerland

C'est quoi ?

Le but du jeu est de marquer le plus de points possible en collectant des ressources, en construisant des huttes, des bijoux, des statuettes, en peignant des fresques et en chassant des animaux.

Comment on joue ?

Le jeu se joue en plusieurs manches, chacune divisée en 5 phases :

1. Phase de programmation d’actions : chaque joueur à tour de rôle programme les actions qu’il souhaite effectuer pendant la manche.

2. Phase de révélation des tuiles terrain : le premier joueur révèle des nouvelles tuiles terrain et les place sur le plateau de jeu.

3. Phase de résolution des actions : chaque joueur résout ses actions dans l’ordre de son choix.

Les actions que les joueurs peuvent effectuer sont :

– Construire un habitat (simple ou prestigieux)
– Créer un objet artisanal (collier ou statuette). Les objets artisanaux rapportent des points de victoire
– Se reproduire pour augmenter la taille de leur clan
– Récolter des ressources (bois, pierre, fruit, coquillage, petit gibier) : les joueurs peuvent collecter des ressources sur les territoires en envoyant une expédition. Les ressources peuvent être utilisées pour construire des habitats, créer des objets artisanaux etc.
– Chasser un gros gibier (cheval, renne, bison, mammouth)
– Peindre la fresque : les joueurs peuvent utiliser les meeples Animal chassés mis dans la « mémoire collective » du clan pour peindre la fresque. La peinture de la fresque rapporte des points de victoire
– Améliorer les capacités du clan. (Portée de déplacement, capacité de transport, fabrication d’outils)
– Utiliser la chamane du village : 8 actions spéciales réalisables une seule fois durant la partie

4. Phase de migration : les animaux se déplacent

5. Phase fin de manche : Il y aura différentes étapes à faire (nourrir le clan, valider des objectifs communs, ajout de nouveaux animaux, changer de saison etc.)

A savoir qu’en hiver il faudra des fourrures pour envoyer vos meeples faire des actions.

Le jeu se termine après 8 manches. Le joueur avec le plus de points à la fin de la partie est déclaré vainqueur.

C'est bien ?

Doggerland se distingue comme un jeu expert plongeant les joueurs dans l’univers préhistorique avec une association parfaite entre son thème et ses mécaniques de jeu.

Les éléments tels que la gestion de la fourrure en hiver, la chasse préalable pour la peinture, les migrations animales et la lutte perpétuelle pour la nourriture créent ainsi de l’immersion.

Si l’art de la programmation au cœur des jeux vous séduit, alors Doggerland est une expérience qui saura vous conquérir.

À chaque début de manche, il faudra faire de la programmation et optimiser les actions à entreprendre, en fonction des ressources disponibles.

Ainsi, Doggerland adopte une dimension quasi comptable, exigeant le calcul précis des ressources pour orchestrer les actions les plus judicieuses, tout en veillant avant tout à nourrir sa tribu en fin de manche.

La course aux objectifs et la recherche constante de l’optimisation deviendront des alliées essentielles pour surpasser les adversaires.

Chaque manche réitérera en grande partie les mêmes étapes : chasser pour nourrir la tribu et adjoindre une ou deux actions destinées à accumuler des points de victoire, telles que l’artisanat, la peinture ou encore l’amélioration de l’habitat.

Un léger regret pourrait émaner de la possibilité limitée de personnaliser davantage sa tribu, en y ajoutant des compétences, des talents artisanaux ou des objets agissant non seulement comme vecteurs de points de victoire, mais aussi comme véritables moteurs à actions.

En dépit de cela, mon expérience avec Doggerland a été particulièrement satisfaisante, et je ne peux que le recommander ardemment à tous les amateurs de jeux préhistoriques associant programmation et optimisation stratégique des actions.

Mon avis sur Doggerland
8.2Bon
Doggerland est un jeu expert plongeant les joueurs dans l'univers préhistorique grâce à une immersion saisissante et une association parfaite entre thème et mécaniques de jeu. La dimension quasi comptable, combinée à la nécessité de calculer précisément les ressources pour optimiser les actions et nourrir sa tribu, crée une expérience stratégique captivante. Malgré une personnalisation limitée, le jeu offre une satisfaction notable aux amateurs de jeux préhistoriques mêlant programmation et optimisation.

Les plus

  • Thème bien retranscrit dans les actions
  • Très joli matériel
  • Bon jeu de programmation
  • Fonctionne bien à 1, 2, 3 ou 4

Les moins

  • Répétitivité des actions pendant les manches
  • Assez calculatoire
  • Personnalisation limitée du clan et du moteur à action

La notation en détails

  • Matériel et illustrations 9.0
  • Mécaniques 7.5
  • Thématique 8.5
  • Rejouabilité 7.5
  • Prise en main 9.0
  • Interaction 7.5
  • Originalité 8.5

Laisser un commentaire

0.0/10